Bruxisme

Focus sur le bruxisme : trouble relativement répandu

Beaucoup de personnes sont atteintes de bruxisme. Que ce soit chez l’adulte ou chez l’enfant, ce phénomène peut causer de nombreux problèmes.
Vous ressentez régulièrement des douleurs aux mâchoires en vous levant le matin ? Vous avez tendance à avoir des maux de tête ? Votre dentition est abîmée ? Ce sont les symptômes du bruxisme. Il s’agit d’un trouble fonctionnel incontrôlé qui engendre le grincement ou serrement exagéré des dents. C’est le plus souvent la nuit qu’il s’opère.


Environ 10 à 15 % des Français sont touchés par le phénomène du bruxisme. Cependant très peu d’entre eux se rendent chez leur médecin ou leur dentiste pour en parler. Un suivi est pourtant indispensable, car le bruxisme use les dents et cause des dommages irréversibles à la mâchoire.
Dentisis vous invite aujourd’hui à découvrir ce trouble.

Le bruxisme, c’est quoi ?

Le bruxisme est le fait de grincer ou de serrer les dents sans s’en rendre compte, alors qu’il n’y a pas de mouvement de déglutition ou de mastication.
Ce phénomène peut avoir lieu la nuit, en dormant, mais aussi la journée

Il se traduit de deux manières différentes. Le bruxisme dynamique : lorsqu’on effectue des mouvements latéraux ou d’avant en arrière. Le bruxisme statique : lorsqu’on serre simplement les dents sans faire de bruit.

Scientifiquement, d’où provient le bruxisme ?

Tentons d’expliquer le plus simplement possible, mais avec des termes scientifiques, d’où vient ce problème.
Certaines zones du cerveau comme le cortex, le tronc cérébral ou la moelle épinière commandent les actions des muscles de la mâchoire. Ces 3 zones forment à elles seules le poste de contrôle de notre corps. En effet, chaque information passe par une de ces 3 zones.

Le comportement émotionnel et les conduites motivationnelles de chacun sont dirigées par le système limbique.

Le stress est un des facteurs qui va stimuler le système limbique sans interruption. Certaines zones du cerveau vont alors stimuler les muscles de la mâchoire sans s’arrêter. Le fait que les muscles soient très actifs entraînera très souvent un grincement des dents.

Quelques Statistiques

Le bruxisme touche environ 6 à 8 % des adultes contre 14 à 38 % des enfants, selon les estimations. Les cas diminuent avec l’âge, principalement chez les adolescents et les personnes âgées de plus de 60 ans.

Un autre problème réside dans le fait qu’une part importante de patients ne sait pas qu’elle est atteinte de bruxisme, celui-ci se manifestant plutôt la nuit lorsqu’ils dorment.

Les facteurs liés au grincement des dents

– L’anxiété et le stress : ils jouent un rôle prépondérant en ce qui concerne le grincement des dents. Dans certaines situations, comme les périodes d’examens par exemple, l’état de stress et d’anxiété sont démultipliés. Cela aura pour incidence d’augmenter ce phénomène de bruxisme chez les patients. Le bruxisme touche davantage les personnes ne supportant pas le stress.

Bruxisme conséquences
Bruxisme conséquences

– Les soucis liés à l’anatomie et à la morphologie, à l’occlusion de la mâchoire et des articulations temporo-mandibulaires.

– Les troubles psychosociaux.

– Comme nous l’avons vu auparavant, le cortex intervient largement dans le déclenchement du bruxisme. C’est en ce sens que le cerveau, système central du corps, peut en être aussi le responsable.

  • L’occlusion dentaire. Il se peut qu’une malocclusion aggrave les chances de bruxisme, même si les avis des professionnels divergent à ce sujet. La
  • plupart d’entre eux pensent que la malocclusion est plus un résultat qu’un facteur.
  • Les personnes qui consomment des antidépresseurs.
  • Les personnes consommant de la drogue telles que l’extasie.
  • Les gens atteints de traumatismes cervicaux ou articulaires agissant directement sur l’articulation de la mâchoire.

Sachez également que le tabagisme double le risque de développement du bruxisme. Quant à la génétique, rien n’est clairement défini pour le moment, mais on pense qu’elle peut avoir un impact sur le bruxisme.

Quels symptômes ?

Le symptôme le plus récurrent est l’apparition de bruits de frottements, qui ont le don d’enquiquiner l’entourage. Il s’agit d’un symptôme indirect.
Nous retrouvons également comme symptômes :

  • Des sensations de raideurs et une réelle difficulté à ouvrir la bouche. On parle de douleurs musculaires à hauteur de la mâchoire et de
  • l’articulation temporo-mandibulaire.
  • Les douleurs aux oreilles et les acouphènes.
  • Les douleurs musculaires à hauteur du cou, des joues et des épaules.
  • Une durée de sommeil suffisante, qui malgré tout, n’empêche pas le fait d’être fatigué au réveil.
  • Des surfaces dentaires extrêmement usées.

Les méfaits du grincement des dents :

Sur le plan dentaire
Le grincement des dents entraîne une usure prématurée de l’émail et de la dentine. Ces deux couches préservent les dents des agressions. De fait, les dents seront plus sensibles, plus fragiles et moins protégées. Plus son usure est importante, plus la dent aura des chances de se fracturer.
Au niveau de la dent, une couleur jaunâtre, reflétant la couleur de la dentine, apparaîtra dès lors que l’émail aura disparu. L’usure de la dent va atteindre le nerf et la pulpe dentaire. Une dévitalisation de la dent peut survenir une fois que la pulpe dentaire est nécrosée.
Notons que dans ces conditions, mettre en place des prothèses ou des couronnes n’aurait aucun intérêt, car elles s’abîmeraient trop vite suite au serrement des dents.

Bruxisme et douleur aux dents
Bruxisme et douleur aux dents

Sur le plan des articulations
Les muscles, comme les articulations, seront constamment sous tension.
Au niveau de la mâchoire, des douleurs et des raideurs vont apparaître. Elles seront très élevées le matin et évolueront encore avec le stress.
Lorsque la mandibule se déplace, on peut entendre des craquements au niveau de l’articulation. Certains peuvent même croire que leur mâchoire se bloque en position ouverte, suite à une luxation ou une arthrose de l’articulation.
La personne atteinte de bruxisme aura l’impression que sa bouche ne s’ouvre plus aussi bien qu’avant. De plus, elle rencontrera des douleurs lorsqu’elle va se mettre à bailler.

D’autres répercussions
Le bruxisme, peut dans les cas les plus graves, entraîner certaines conséquences comme : une détérioration de l’os alvéolaire, une aggravation des maladies parodontales, l’apparition de douleurs musculaires au niveau de la tête et de la bouche, et même une hypertrophie musculaire (muscles qui grossissent trop à force d’être sollicités).

Finalement, en cas de doute, consultez votre dentiste pour qu’il puisse vous proposer des traitements adaptés. Cela dans le but d’éviter les désagréments liés au bruxisme. Par contre, comme ce trouble est inconscient et involontaire, aucun traitement ne peut garantir de le faire disparaître totalement. Les causes peuvent être diverses mais retenez que le stress et l’anxiété jouent souvent un rôle prépondérant. Les conséquences sont ressenties à différents niveaux : dentaire pour l’usure, musculaire pour les douleurs et osseux pour les douleurs articulaires et l’arthrose. Le chirurgien-dentiste reste le plus à même à vous soigner.

Articles récents

Catégories

Qu’est ce que la phobie du dentiste et comment se caractérise t’elle ?

Qu’est ce que la phobie du dentiste et comment se caractérise t’elle ?

La phobie dentaire, également appelée odontophobie, est une peur intense et irrationnelle de tout ce qui est lié aux soins...
Qu’est qu’un abcès dentaires ?

Qu’est qu’un abcès dentaires ?

Un abcès dentaire est une infection bactérienne qui se produit généralement autour d'une dent ou d'une gencive. Il peut causer...
Composition de la dent

Composition de la dent

Composition de la dent Il est important de connaître l'anatomie de vos dents afin de pouvoir décrire précisément les anomalies...
Tous les secrets pour un blanchiment dentaire naturel et « home made »

Tous les secrets pour un blanchiment dentaire naturel et « home made »

Vous rêvez d'un sourire éclatant ? Tout le monde le souhaite ! Aujourd'hui, avoir des dents blanches est considéré comme...
Comment entretenir son implant dentaire ?

Comment entretenir son implant dentaire ?

Pour entretenir un implant dentaire, il est important de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire en se brossant les dents régulièrement...
Comment se passe l’extraction d’une dent ?

Comment se passe l’extraction d’une dent ?

L'extraction d'une dent est généralement effectuée par un dentiste ou un chirurgien buccal. La procédure peut être réalisée sous anesthésie...
La fabrication d’un implant dentaire en titane implique plusieurs étapes.

La fabrication d’un implant dentaire en titane implique plusieurs étapes.

1. Préparation de la conception: Le processus commence par la création d'un modèle 3D de l'implant dentaire à l'aide de...
la différence entre une couronne dentaire en zircone et une couronne céramo-métallique

la différence entre une couronne dentaire en zircone et une couronne céramo-métallique

Les couronnes dentaires sont des restaurations couramment utilisées pour couvrir et protéger les dents endommagées ou déformées. Il existe plusieurs...
Difficultés associées à la pose d’implants dentaires. Voici quelques-unes des principales:

Difficultés associées à la pose d’implants dentaires. Voici quelques-unes des principales:

La préparation osseuse: pour que l'implant dentaire puisse être posé, il est nécessaire que suffisamment d'os soit présent pour supporter...
comment est fabriqué un implant dentaire ?

comment est fabriqué un implant dentaire ?

La fabrication d'un implant dentaire implique plusieurs étapes : les ingénieurs en biomécanique crée une conception 3D de l'implant sur...