Zoom sur l’implant dentaire

Une dent perdue ou enlevée ? L’implant peut la remplacer totalement car il fait office de racine artificielle. C’est une alternative moderne aux prothèses et aux bridges.

Un implant dentaire : c’est quoi ?

Lorsqu’on perd une dent, il arrive que le chirurgien-dentiste ne puisse pas récupérer la racine. Dans ce cas, on va remplacer cette dernière par un implant qui est une sorte de « cheville » qui sera vissée dans l’os alvéolaire au niveau de la mâchoire. L’implant (pièce en titane ou en zircone) servira de racine artificielle sur laquelle sera fixée une dent en céramique (également appelée couronne).
S’il manque plusieurs dents, inutile de poser un implant pour les remplacer chacune. Deux implants peuvent suffire à stabiliser un appareil amovible complet. Dans le cas d’une arcade dentaire totalement édentée, six implants peuvent suffire à réaliser un bridge complet. On ne verra pas la différence avec de vraies dents.

La pose d’un implant, pour qui ?

Vous avez perdu, ou allez perdre une ou plusieurs dents ? Vous êtes concernés!
Plusieurs cas de figure se présentent :

  • Vous souffrez de maladies parodontales (plus familièrement appelées déchaussement dentaire). Ce type de maladie touche l’os et la gencive et à un stade évolué, la dent ne tient plus dans l’os.
  • Les fractures de dents suite à un choc. Il arrive que la dent ne soit pas récupérable lorsque la fracture touche une partie de la racine.
  • Les kystes dentaires qui attaquent la racine de la dent.
  • Les personnes âgées qui ne souhaitent plus subir les effets désagréables du port du dentier.

Avant de poser un implant

Un minimum de 2 rendez-vous au préalable est nécessaire.

Premier rendez-vous : le bilan dentaire

Tout d’abord il vous faudra remplir un questionnaire médical pour vérifier que vous ne présentez aucun risque ou contre-indications à la pose d’implants dentaires.
Pour cela, un check-up global de la dentition sera réalisé. On observera notamment la zone à implanter. Votre hygiène dentaire sera prise en compte et tout problème pouvant gêner ou contre-indiquer la pose d’un implant sera détecté.
Ensuite, un examen radiologique permettra d’observer votre dentition ainsi que l’os des zones à implanter. Il pourra s’agir soit d’un scanner à réaliser chez un radiologue, soit d’un Cône Beam (imagerie volumétrique mettant bien l’os en évidence) si le praticien en possède un. L’intervention pourra même être simulée en posant virtuellement l’implant dans l’os ce qui permettra de vérifier qu’elle est réalisable.
Enfin, le chirurgien-dentiste vous expliquera le déroulé précis de l’intervention et vous communiquera un devis que vous pourrez étudier avant le deuxième rendez-vous.

Radiologie implant dentaire

Second rendez-vous : la consultation préopératoire

Ce rendez-vous a pour but de signer le devis ainsi que le consentement éclairé qui récapitule les potentiels risques de l’acte. Ce dernier est personnalisé en fonction de chaque patient. Par exemple, un gros fumeur sera informé qu’il existe un risque d’échec plus important même s’il diminue sa consommation avant et après la pose de l’implant.
Vous recevrez également, lors de ce rendez-vous, une ordonnance préopératoire qui comportera généralement des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des antidouleurs, un bain de bouche, mais aussi des conseils pré et post-opératoires.

Déroulé de la pose d’un implant

La pose s’effectue dans un espace aseptisé, entièrement dédié à l’implantologie. Il faut généralement trois séances séparées de quelques semaines à quelques mois pour réaliser la pose d’un implant dentaire.

Première séance

Sous anesthésie locale, le chirurgien incisera la gencive pour pouvoir accéder à l’os. Ensuite, il réalisera un trou de la taille de l’implant et y vissera celui-ci avant de refermer la gencive. Un temps d’ostéo-intégration sera nécessaire pour que l’implant tienne bien. L’os et l’implant vont fusionner pour ne plus faire qu’un. En fonction de la qualité de l’os, ce processus peut durer de 2 à 4 mois. On dit alors que l’implant est laissé en nourrice.

Deuxième séance

A l’issue de ce délai, vous rencontrerez de nouveau le chirurgien. Il vérifiera que l’ostéo-intégration est bonne et placera une vis de cicatrisation.

Troisième séance

Dès que la gencive est cicatrisée, après quelques semaines, le chirurgien enlève la vis de cicatrisation. L’implant pourra recevoir son pilier puis sa couronne.

Les différences avec le bridge ?

Le bridge est une prothèse dentaire qui s’appuie sur les deux dents qui entourent celle manquante. Ces deux dents devront souvent être dévitalisées, les rendant plus fragiles et réduisant leur durée de vie.
Il y a donc des avantages et des inconvénients pour chaque méthode. En fonction du profil de chaque patient, le chirurgien préconisera l’une ou l’autre des approches après avoir expliqué leurs avantages et leurs inconvénients.

Y a-t-il des contre-indications ?

Pour la pose d’un implant, une quantité d’os minimum (tant en hauteur qu’en épaisseur) est nécessaire pour supporter la cheville. Cependant, il est possible de reconstituer l’os du patient avec ses propres cellules souches grâce à des techniques de pointe de greffe osseuse.

Les contre-indications absolues

Il est relativement rare que la pose d’un implant soit absolument contre-indiquée. Il existe tout de même des cas où cela se produit. Les patients suivant une chimiothérapie présentent des risques d’infection trop importants, leurs défenses immunitaires étant trop faibles. De même, la pose d’un implant sera contre-indiquée chez un patient présentant des troubles cardio-vasculaires élevés ou qui a fait un AVC ou un infarctus peu de temps auparavant.

Les contre-indications relatives

Pour ce qui est des autres contre-indications, elles nécessiteront une discussion entre le patient, son médecin et ses proches pour prendre la meilleure décision.
A titre d’exemple :

  • Les très gros fumeurs devront fortement réduire leur consommation plusieurs mois avant l’intervention pour éviter des risques de complications post-opératoires.
  • L’hygiène dentaire des patients souffrant des maladies d’Alzheimer ou de Parkinson est souvent impactée par leur maladie.
  • Les toxicomanes.
  • Les personnes souffrant d’insuffisance rénale.
  • Les personnes diabétiques qui ne contrôlent pas bien leur glycémie.

Tarifs et remboursements

Il faut compter entre 800 € et 1 200 € pour la pose d’un implant à laquelle il faut ajouter le coût de la couronne qui peut aller de 900 à 1 200 €. Les prix sont variables selon le praticien, la difficulté du cas, le type d’implant ou de prothèse choisie et les charges du cabinet.
Attention toutefois à la qualité de la couronne ! Il en existe plusieurs types. Un tarif trop bas peut être synonyme de mauvaise qualité. Il est également important de se renseigner sur les compétences du chirurgien-dentiste concernant l’implantologie et le type de matériel utilisé.
La sécurité sociale ne prend pas en charge la pose d’un implant. La couronne, elle, peut être partiellement remboursée.
En revanche, certaines mutuelles prennent en charge une partie du traitement en fonction de votre type de contrat.

Articles récents

Catégories

Qu’est ce que la phobie du dentiste et comment se caractérise t’elle ?

Qu’est ce que la phobie du dentiste et comment se caractérise t’elle ?

La phobie dentaire, également appelée odontophobie, est une peur intense et irrationnelle de tout ce qui est lié aux soins...
Qu’est qu’un abcès dentaires ?

Qu’est qu’un abcès dentaires ?

Un abcès dentaire est une infection bactérienne qui se produit généralement autour d'une dent ou d'une gencive. Il peut causer...
Composition de la dent

Composition de la dent

Composition de la dent Il est important de connaître l'anatomie de vos dents afin de pouvoir décrire précisément les anomalies...
Tous les secrets pour un blanchiment dentaire naturel et « home made »

Tous les secrets pour un blanchiment dentaire naturel et « home made »

Vous rêvez d'un sourire éclatant ? Tout le monde le souhaite ! Aujourd'hui, avoir des dents blanches est considéré comme...
Comment entretenir son implant dentaire ?

Comment entretenir son implant dentaire ?

Pour entretenir un implant dentaire, il est important de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire en se brossant les dents régulièrement...
Comment se passe l’extraction d’une dent ?

Comment se passe l’extraction d’une dent ?

L'extraction d'une dent est généralement effectuée par un dentiste ou un chirurgien buccal. La procédure peut être réalisée sous anesthésie...
La fabrication d’un implant dentaire en titane implique plusieurs étapes.

La fabrication d’un implant dentaire en titane implique plusieurs étapes.

1. Préparation de la conception: Le processus commence par la création d'un modèle 3D de l'implant dentaire à l'aide de...
la différence entre une couronne dentaire en zircone et une couronne céramo-métallique

la différence entre une couronne dentaire en zircone et une couronne céramo-métallique

Les couronnes dentaires sont des restaurations couramment utilisées pour couvrir et protéger les dents endommagées ou déformées. Il existe plusieurs...
Difficultés associées à la pose d’implants dentaires. Voici quelques-unes des principales:

Difficultés associées à la pose d’implants dentaires. Voici quelques-unes des principales:

La préparation osseuse: pour que l'implant dentaire puisse être posé, il est nécessaire que suffisamment d'os soit présent pour supporter...
comment est fabriqué un implant dentaire ?

comment est fabriqué un implant dentaire ?

La fabrication d'un implant dentaire implique plusieurs étapes : les ingénieurs en biomécanique crée une conception 3D de l'implant sur...